L'intimité dans un grand espace chez Mario et Nathalie - Chantal Couture

Aller au contenu

Menu principal :

L'intimité dans un grand espace chez Mario et Nathalie

Canal vie projet réaliser
L'intimité dans un grand espace chez Mario et Nathalie
Le plaisir de la vraie nature - Design végétal

Nathalie et Mario adorent être en pleine nature. Dans leur cour, ils voudraient retrouver un décor naturel, digne de la campagne. Pour leur aménagement, notre designer a demandé à notre horticultrice, Mélanie, de lui proposer des plantes et des végétaux d'allure sauvage. Elle voudrait aussi que Mélanie lui propose quelque chose qui préserverait du vent. Pour finir, elle voudrait que l'agencement soit aussi beau l'été que l'hiver.

Pour couper le vent, Chantal voulait des végétaux assez grands qui garderaient leur feuillage tout au long de l'année. Elle avait en tête des cèdres, mais comme des chevreuils, qui s'en nourrissent, fréquentent le terrain de Mario et Nathalie, Mélanie lui a plutôt proposé des genévriers qui resteront verts toute l'année. Ensuite, Mélanie a proposé le Cornus Ivory Halo. Les branches de cet arbuste, au feuillage vert et blanc, deviennent rouges en hiver, pour une touche de couleur pendant la saison froide.

L'horticultrice propose également un arbuste du nom de Coreopsis Moonbeam, une variété qui ressemble étrangement à la moutarde que nous retrouvons dans les champs. Une grande graminée, la Molinia Skyracer, viendra remplacer les fameuses quenouilles que nous retrouvons sur le bord des étangs. Pour finir, Mélanie a sélectionné une achillée Moonshine, une variété aux fleurs jaunes, plante très florifère et non envahissante, déjà présente dans la nature.

Chantal voulait qu'il y ait des pots à fleurs directement sur la terrasse. Mélanie a proposé la verge d'or Golden Dwarf, une plante annuelle qui restera plus petite et qui fleurira tout l'été.

Différents types de bois extérieurs - Truc design

Les clients voulaient conserver un aspect sauvage et campagnard dans leur cour. Sachant que Nathalie n'aimait pas l'odeur du bois traité après une pluie, Chantal devait opter pour un autre type de bois. Pour son projet, elle trouvait que le cèdre offrait un très beau fini, mais un peu trop rustique. Après avoir fait des recherches sur les différents matériaux, Chantal a découvert qu'après la rosée du matin, le bois torréfié dégageait une bonne odeur de fumée. Nathalie allait être comblée!
Comparons les types de bois les plus populaires.


Pour une cour d'allure naturelle, le bois torréfié semble le choix idéal. Il est très écologique en raison de l'utilisation de bois locaux et de l'absence de produit chimique. Le bois torréfié offre un fini différent, très chaleureux. Le procédé de torréfaction extrait l'humidité du bois pour le rendre plus durable et plus stable, sans échardes, tout en lui donnant des teintes riches et chaleureuses. Toutefois, le bois torréfié n'est pas recommandé pour les structures. Nous avons donc utilisé du bois traité pour fabriquer celle-ci. Notre designer a aussi été charmée par l'apparence particulière de ce type de bois transformé. Chantal a choisi le peuplier puisqu'une fois torréfié, il offre une belle couleur d'un brun chocolat qui se mariera parfaitement à la terrasse de béton existante.

Mise au point sur le bois traité

Contrairement à la croyance populaire, le bois qui était traité à l'ACC (arséniate de cuivre chromaté) n'était pas réellement toxique, sauf lors de la combustion. En 2003, les traiteurs de bois ont décidé d'utiliser le bois à l'ACQ (cuivre alcalin quaternaire), un nouveau procédé absent d'arsenic. Néanmoins, il est toujours interdit de brûler le bois traité à cause des vapeurs toxiques qu'il dégage.
Retourner au contenu | Retourner au menu