La salle de jeux familiale au sous-sol de Véronique - Chantal Couture

Aller au contenu

Menu principal :

La salle de jeux familiale au sous-sol de Véronique

Canal vie projet réaliser
La salle de jeux familiale au sous-sol de Véronique
L’art de récupérer - Solution design

Pourquoi mettre aux poubelles des éléments qui peuvent encore servir? Il suffit de bien savoir les réutiliser et c’est que Chantal réussit à faire d’une main de maître!
En arrachant le mur séparateur qui était dans la pièce, Chantal s’est retrouvée avec une bande sans plancher flottant. Au lieu d’ajouter un autre type de plancher, elle a décidé d’enlever toute cette partie du plancher, et de la remplacer par du tapis pour le confort des enfants dans la salle de jeux. Et pour ne pas gaspiller, elle a eu l’idée de fixer les planches de flottant derrière le mur télé pour venir habiller la pièce. L’effet est magnifique et tout à fait tendance! Il y a maintenant un rappel de bois partout : plancher, plafond et murs.

Son autre astuce a été de conserver toutes les étagères achetées par Véronique en grande surface, et de les dissimuler derrière de grandes portes coulissantes. Au lieu de dépenser davantage de sous, Chantal a recyclé les étagères actuelles, toujours en bon état et qui remplissaient très bien leur mandat; elles n’étaient simplement pas très esthétiques. Avec des planches de merisier russe, l’équipe a donc construit des portes qui ont été fixées au plafond sur des rails industriels. Cela a permis, non seulement d’économiser, mais aussi de conserver la quantité de rangement et de ne pas gaspiller. De plus, Chantal a pensé à faire des insertions pour ne pas que Véronique se retrouve avec un énorme pan de portes coulissantes. Cet ajout dynamise l’ensemble.  

À chaque besoin sa hauteur - Solution design

Il ne faut pas avoir peur de sortir des standards lorsqu’on crée une pièce sur mesure; on doit savoir adapter l’espace à notre mode de vie.

Chantal a installé un des ilots à 42 pouces de hauteur, c’est-à-dire à la hauteur « bar » pour être confortable debout et pouvoir appuyer les bras. Même si la hauteur standard d’un comptoir cuisine est de 36 pouces, Chantal trouvait que dans ce cas précis, la hauteur de 42 pouces allait être plus pratique pour Véronique : elle pourra confectionner ses gâteaux en étant plus proche, et elle se fatiguera moins les bras.

Pour le second ilot, Chantal a opté pour une hauteur de 30 pouces, la hauteur standard d’un bureau ou d’une table, bref, de toute place assise. Pour ce qui est de la zone bricolage des enfants, on y va d’une hauteur de 24 pouces. Toutes ces mesures peuvent sembler anodines, mais elles sont essentielles pour le confort! Il est donc important de les respecter lorsqu’on décide de fabriquer une table, un ilot ou un coin brico.
Retourner au contenu | Retourner au menu